Auto-portraits chromiques

Bonjour à toutes et tous,

Ce dimanche, 3 auto-portraits chromiques. 3 comme le triple sens du titre.

Apparaitre dans ses photos est-il voulu ou dû à un mauvais positionnement?
Hasard ou nécessité?
Choisit-on le titre avant de faire la photo ? Le sujet oui, le titre n’est pas indispensable.

Si maintenant je deviens sérieux à la 2nde newsletter…passons….
C’était lors du départ de la 31 ème montée du Faron des voitures de collection, je voulais tirer mon auto-portrait.
Certains les ont peut être déjà vu sur FB (Comment ça je recycle? Non, j’éparpille façon puzzle, je disperse, je ventile…)
A propos d’autoportrait, connaissez vous Vivian Maïer et sa gloire malheureusement posthume ?

Si vous avez raté la très belle exposition en 2016 à l’Isle sur Sorgues, Visitez donc cette page : Self portrait de Vivan Maier

Dans le domaine de la photographie de rue, Vivian Maier, autodidacte inconnue de son vivant, n’a rien à envier à Irving Penn (expo au Grand Palais en 2017) ou Elliott Erwitt dont l’expo « Dog dogs » vient de s’achever à la maison de la photographie de Toulon.

Vivian Maier, Née le 1er février 1926 à New York, d’une mère française et d’un père d’ascendance autrichienne, et morte le 21 avril 2009 à Chicago, est une photographe de rue amateure, prolifique et talentueuse, dont l’œuvre a été découverte après sa mort, faisant d’elle une artiste célèbre.
Tout en travaillant durant près de 40 ans comme gouvernante et nourrice à domicile, principalement à Chicago, Vivian Maier consacre ses moments de liberté à la photographie. Elle prend ainsi durant sa vie plus de 150 000 images, principalement de personnes et d’architecture à New York, Chicago et Los Angeles, bien qu’elle ait aussi voyagé et photographié à travers le monde. Tout au long de son existence, les photos de Vivian Maier restent inconnues et non publiées, un grand nombre de négatifs n’ayant par ailleurs pas été développés. Un collectionneur de Chicago, John Malloof, s’en procure quelques-unes en 2007, tandis que deux autres collectionneurs de la même ville, Ron Slattery et Randy Prow, retrouvent également des photos et des négatifs dans les boîtes et les valises laissées par Vivian Maier. Ses photos sont pour la première fois publiées sur internet en 2008 par Slattery, sans attirer l’attention. Maloof de son côté, fait un lien entre son blog et le site Flickr avec une sélection d’images, et le résultat devient viral, avec des centaines de milliers d’internautes exprimant leur intérêt.

La reconnaissance populaire et critique du travail de Vivian Maier suit rapidement, et depuis lors, ses photos ont été exposées dans le monde entier tandis que sa vie a été l’objet d’ouvrages littéraires et de documentaires filmés.

Un livre incontournable : Livre Vivan Maier

Bon dimanche …

180915 Auto-portraits (1 sur 3)180915 Auto-portraits (2 sur 3)180915 Auto-portraits (3 sur 3)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s