Blog

De la nécessité de l’anomalie.

 

Sur ces photos d’un même sujet prises en des endroits et des moments différents, je vois un trio : le végétal, le minéral et l’animal.

Je vois aussi un trio d’anomalies. Un penché, un lumineux, l’habitant.

Sans elles, peu importe la couleur, les photos deviendraient banales.

Imaginez donc ! Vous y êtes?

Vous voyez que ces photos seraient malheureusement pauvres, plates, uniformes, décevantes, communes.

Les anomalies sont ainsi nécessaires à la photographie, à la vie et aux envies.

Nous pourrions philosopher longtemps sur le sujet mais, finalement, l’anomalie n’est-elle pas ce qu’il y a de plus excitant à vivre et à saisir ?

Belle semaine à vous!

Nota: En commençant à écrire la première phrase de ce billet, j’avais totalement autre chose en tête pour le poursuivre que ce que vous avez lu. Une anomalie disais-je…

Plage du MourillonPlage du Mourillon 2

0 comments on “De la nécessité de l’anomalie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :